esenfr

Fuentepelayo

Fuentepelayo

Les premières données écrites qui parlent de la villa sont à mi-XIIe siècle, mais il semble que la municipalité a été repeuplée auparavant par certaines tribus dans la région où ils étaient assis les Basques ou les Asturiens. Parallèlement à cela, il y avait aussi des nouvelles des civilisations romaines et wisigothes.

La légende dit que la ville doit son nom à Don Pelayo, le roi initiateur asturien de la Reconquête. Selon l'histoire, Don Pelayo est descendu dans la ville où se trouve maintenant la municipalité et a reçu l'ordre de creuser un puits pour satisfaire sa soif et celle de ses armées. À côté de cette source, un camp a été créé autour duquel Fuentepelayo a été formé.

Fuentepelayo n'a pas toujours été une ville propre autonomie, au début du millénaire appartenait à la ville voisine de Cuéllar plus tard pour devenir dépendant de l'évêché de Ségovie en 1181.

Fuentepelayo a toujours été lié à la monarchie. Cette union était évidente dans 1277 lorsque Alphonse X le Sage a accordé des privilèges à son conseil comme ville de l'évêché de Ségovie. Quatorze ans plus tard, en 1291, Sancho IV résolu une action en justice au nom des vassaux de Fuentepelayo, qu'il demande à être exonérés de l'impôt des mules et Fonsaderas.

Il a continué la compétence de l'évêché jusqu'à Felipe II, qui avait besoin d'argent pour payer les campagnes de Flandre, avec la bulle du pape Grégoire XIII, vendit le lieu aux enchères et il a donné à l'un de ses colonels, Don Alonso Gómez Gallo, dans le année 1589.

Au cours de cette année, le recensement a montré une population d'habitants 430. La vente de la villa s'est élevée à 7.070187 maravedíes. Avant cette opération est définitive, Felipe II a donné la possibilité de posséder le quartier d'acheter la villa pour le même montant offert Gómez Gallo, mais il n'y avait pas intéressés ou ceux qui avaient pas atteint le montant demandé. Sur le bouclier de Fuentepelayo un coq apparaît comme une allusion à cette vente et le nom de famille de l'acheteur ...

Fête de la huitième et les danses de Paloteo

Après l'approbation de la proposition par le Conseil consultatif du conseil, et de transmettre la commission compétente a satisfait à l'exigence finale, l'approbation par le conseil plénier, qui a été ratifié à l'unanimité lors de la dernière session.

L'objectif de ce titre est de garantir la valeur et le soutien institutionnel du Conseil provincial pour les usages, représentations, expositions ou connaissances qui définissent le patrimoine culturel immatériel. Ce badge est accordé conformément à un règlement dont l'élaboration est prise comme référence par l'Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel et immatériel.

Dans le cas du huitième et danses paloteo a été constaté que la célébration a maintenu ses éléments traditionnels grâce à l'engagement de la communauté, cornemuseurs et tambours et autres bénévoles qui ont cherché les paloteos ne sont pas perdus et allaient de des générations à d'autres, toujours liées aux rites liturgiques de la Huitième, sans qu'il soit prouvé qu'à un moment de l'histoire elles ont cessé d'être célébrées.

Par conséquent, la partie a été déclarée d'intérêt culturel provincial, et de la zone HYPERLINK www.eladelantado.com/buscador.asp?tema=2&buscain=Cultura Culture, en collaboration avec l'HYPERLINK www.eladelantado.com/buscador.asp?tema=2&buscain=Ayuntamiento Mairie de Fuentepelayo, un programme de diffusion de cet événement sera préparé, ouvrant les portes à une promotion régionale et même nationale.

fondo_agua.jpgfuen_1.jpegfuen_2.jpegfuen_3.jpegfuen_4.jpegfuen_5.jpegfuen_6.jpeg