Fuentidueña

Fuentidueña

Fuentidueña, "Señora de las Fuentes", une ville riche en eau avec de nombreuses sources et les rivières Duratón et Fuentes.

Située à l'extrême nord de la province de Ségovie, elle s'élève au-dessus d'une étroite vallée formée par la rivière Duratón, une situation géographique unique qui explique l'importance de la ville au Moyen Age. Déclaré un bien d'intérêt culturel pour son site historique.

Dans cette noble villa se sont installés dans les temps anciens différents peuples tels que les Vaccéens, les Celtes, les Arévacos, les Romains, les Wisigoths, les Juifs et les Arabes. De la contre-offensive Almanzor et sa défaite à la bataille de Calatañazor, cette villa est gouvernée par des rois et des nobles proches de la royauté, y compris Alphonse VIII, Alfonso X le Sage et Sancho IV.

Dans le s. XV renforce la famille Luna en tant que propriétaire de la Villa. personnes célèbres, seigneurs de Fuentidueña étaient D. Eugenio Portocarrero Palafox, son frère D. Cipriano, la fille, il épousa Maria Francisca D. Luis Jacobo Fitz-James Stuart, qui passe la Maison d'Alba pour prendre possession de Fuentidueña .

 

Que voir

 

Mur

La villa a été murée sur ses côtés nord, sud et ouest avec une fonction clairement défensive. D'un autre côté, il y a une coupe de roche impressionnante qui rend la défense très facile. L'accès intramural n'est possible que par l'une de ses trois portes:

Palais Gate: Il semble que c'était l'entrée principale de la Villa.

Puerta de la Calzada: Il a donné accès au site de la banlieue.

Puerta de Alfonso VIII ou Trascastillo: Situé sur la face sud du mur.

Dans la Plaza de la Villa il y a deux fenêtres faites dans le mur, sa construction doit être entre le s. XII et XIII.

 

Ayuntamiento

Situé sur la Plaza de la Villa, un palais a été situé sous le règne de Da Urraca et Alfonso El Batallador.

 

Maison de la Communauté de Villa y Tierra

Ancienne prison de l'alfoz de Fuentidueña, accrochée au mur, où se rencontrent actuellement les représentants des vingt et une villes qui composent la Communauté de Villa y Tierra.

 

Palais

Situé sur la place du même nom, construit au milieu de la s. XV, était la résidence de D. Pedro de Luna et sa famille.

 

Chapelle du Pilar ou les Comtes de Montijo

À côté du Palais, déclaré bien d'intérêt culturel, a été érigé à la demande du comte de Montijo et nommé chapelle du pilier pour le dévouement que son épouse a ressenti à cette invocation. Il a été fini en 1720, de style néoclassique, avec une façade symétrique de simplicité classique de pierres de taille de calcaire. Sa couverture est décorée d'un blason des lignées du Montijo et de Fuentidueña.

 

Église de San Miguel

Déclaré bien d'intérêt culturel, son extérieur peut être vu dans son portique de sept arcs byzantins sur des colonnes jumelées, dans lequel ses chapiteaux ont une décoration végétale. Il a trois portes, le portique, l'accès au temple et la soi-disant "Puerta de los Perdones".

Dans la tête une abside semi-circulaire et à l'intérieur une nef recouverte d'une voûte en demi-berceau et de deux chapelles des deux côtés de l'abside. Le navire couronne de belles capitales parmi lesquelles se distinguent le thème de la psychose et le martyre de saint Etienne. Présidant le temple est la stature de San Miguel Arcángel (1583).

 

Hôpital de la Magdalena

Déclaré un Bien d'Intérêt Culturel, il a été construit par disposition testamentaire de Dª Mencía de Mendoza vers l'année 1540, pour accueillir les pauvres et les malades de Fuentidueña et son alfoz. Il est actuellement en ruines, en attente de restauration.

 

Ruines de San Martín

Ils ont été déclarés Monument Artistique Historique à 1931, c'était un temple roman construit en deux étapes, sa tour et sa seule nef dans le s. X et l'abside au milieu de s. XII. Il peut actuellement être vu dans le Musée des Cloîtres à New York.

 

Nécropole

Formé par une succession de quelque deux cents tombes entourant l'église de San Martín, sculptée dans le roc, anthropomorphe, datant de la s. X jusqu'à s. XVII.

 

Le Château

Déclaré avec les murs d'intérêt culturel. Il n'y a pas de clarté historique à propos de son origine, mais il semble que sa construction remonte à la s. XII et XIII. Il a eu importance avec le règne d'Alfonso VII, qui a eu Cortes ici et la paix a été conclue avec Navarra et a accordé le testament dans 1204.

Au cours des années 70, le ministère des Finances a mis aux enchères le château avec un prix de 25.000 pesetas, en passant par des mains privées.

 

Église de Santa María la Mayor ou del Arrabal

Situé près du pont romain, sur la rive gauche de la rivière Duratón; il est dit qu'il doit avoir été construit sur les restes d'un ermitage primitif que dans le s. XI a été ajouté une abside rugueuse de la maçonnerie avec la voûte du demi-four et d'autres chapelles. Il est considéré comme la plus ancienne église du village, parce que, avant l'église romane, a publié une autre construction d'origine wisigothique, en raison de certains travaux récents ont été découverts près de l'abside trois sarcophages sculptés dans la pierre.

Son usine, de grandes dimensions, était composée de trois nefs, construites à partir de matériaux tels que le mortier, les pierres de taille et de pierre dans les portes, les arcs et les coins. Dans le s. XVI est en ruines, reedificándose à 1576, la date à laquelle le portail est ajouté, mais le travail le plus important a eu lieu en 1682, ce qui élimine la majeure partie de son usine, ce qui réduit les dimensions du temple, les bâtiments du nord et principaux ont été les découvert, devenant un cimetière, laissant le temple limité à l'aile sud.

Attaché à l'église a été construit dans le s. XVII une chapelle sous l'invocation de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie.

L'église a été supprimée pour adorer 30 May de 1842, par un décret de la reine régente. Des travaux de restauration ont récemment été effectués qui ont permis leur retour au culte. A l'intérieur, il est nécessaire de souligner le retable de la Vierge de l'Assomption, présidé par l'image de l'Immaculée Conception et un autre retable situé dans la chapelle avec une statue baroque de l'Immaculée, la prière.

 

Hôpital de San Lázaro

Sa fondation date du s. XII dont la fonction primitive était l'attention aux lépreux, allant aider les pauvres une nuit, à moins qu'ils ne soient malades et aient besoin de plus de jours, à condition qu'ils prouvent qu'ils n'étaient pas des «méchants». Après la confiscation de Mendizábal était en ruine absolue devenir un logement privé au début de l'art. XX.

 

Couvent franciscain San Juan de la Penitencia

Sa première construction date du s. VI, étant habitée par les frères de San Juan Bautista ou de Pénitence. Il a été abandonné pendant plus de 200, reconstruit en 1162, occupé par des frères mercenaires dans 1299 et dans 1496 par des frères franciscains.

Après la confiscation de Mendizábal dans le s. XIX, il est allé dans des mains privées.

 

Routes autour

À côté de la rivière Duratón, à côté du pont romain, se trouve le parc récréatif de San Lazaro, équipé de barbecues, de tables et d'une aire de jeux pour enfants. Pour faire des itinéraires et des loisirs et temps libre dans les zones naturelles de la municipalité de Fuentidueña, il existe des entreprises dédiées à ce type d'activités telles que le canoë, la spéléologie, le cyclisme, entre autres.

 

Festivals

 

folklore

À l'heure actuelle, les coutumes traditionnelles de la Villa sont maintenues en vie autour des festivités de San Miguel Arcángel:

  • 29 pour septembre (week-end prochain).
  • Immaculée Conception, 8 de décembre, le plus frappant est peut-être le grand luminaire que dans le patio de l'église se réalise la veille de la fête, dont les flammes peuvent dépasser les vingt mètres de hauteur. Les deux parties sont animées par des processions où elles dansent au son de la dulzaina et du tamboril.
  • San Mateo, le 21 de Septembre, est le patron de la Communauté de Villa y Tierra et est également célébré dans la Villa.
  • Les premiers jours d'août, la "Semaine culturelle" est célébrée.

 

Gastronomie

Le plat le plus célèbre est rôti dans l'un des magnifiques fours à bois de Villa lechazo, mais d'autres plats de très haute qualité tels que le canard rôti, carrillera ibérique, ragoûts et petit gibier mariné, champignons sauvages, truite Fuentidueña mariné, queue de boeuf, paella, ragoût d'agneau, volaille, desserts faits maison et gâteau de caillé; Nous ne pouvons pas oublier d'accompagner l'un de ces plats avec l'un des précieux vins "Castillo de Fuentidueña", élaboré et mis en bouteille par F. Pertierra.

 

Téléchargez notre brochure c'est par ici !