Nava de la Asunción

Nava de la Asunción

La ville est née à la suite du repeuplement effectué par Alfonso VI, lorsque les grands Conseils ont émergé le long de la ligne sud du Duero.

Après avoir été conquise par les musulmans, cette zone a été repeuplée sous le règne d'Alphonse VI. Les rivières Voltoya et Eresma traversent la municipalité de Nava, qui fait partie de la dénomination d'origine Vinos de Rueda. Sur son territoire se trouve El Lomo, dépeuplé médiéval.

Nava de la Asunción fait partie de la Communauté de Villa y Tierra de Coca. Il a été formé avec la somme des coutumes anciennes et des besoins de l'époque. Il est né à la suite du repeuplement effectué par Alfonso VI, lorsque les grands Conseils ont émergé le long de la ligne sud du Duero. Les intérêts communs de plusieurs populations ont fait que celles-ci se groupaient en une Communauté. Plus tard, le roi Alphonse VIII de Castille a soutenu et donné force à ces grands conseils.

Après avoir été conquise par les musulmans, cette zone a été repeuplée sous le règne d'Alphonse VI et tous les villages voisins ont émergé sous cette impulsion démographique. À la fin du XVIe siècle, elle s'appelait déjà La Nava de Coca et plus tard, en 1773, le roi Carlos III accorda le titre de Villa à Nava, ajoutant à son nom celui de «La Asunción», la Vierge patronne de la ville. Elle compte actuellement une population d'environ 3000 XNUMX habitants.

Que voir

Patrimoine architectural

-L'église paroissiale "Notre-Dame de l'Assomption", située sur la Plaza Mayor, construite sur ce qui était un ancien temple roman. La tour et une partie de la porte d'entrée, élément roman classique, sont conservées de cette période. Le reste du bâtiment sera construit au 1740ème siècle, et c'est un distinctif clair du "gréement pinariego" (brique et tissu), à l'exception du dôme octogonal, qui est uniquement en brique. L'église a un plan en croix latine, formée de trois nefs. Le retable du maître-autel est l'œuvre du sculpteur ségovien Manuel Suárez, daté de XNUMX.

-L'Ermitage de Santo Cristo de la Expiración, le seul qui reste aujourd'hui des trois qui ont vu le jour dans la commune. Il est daté du XVIe siècle et est construit en différentes phases, en fonction des contributions qui sont apportées à l'œuvre, d'où les différents styles architecturaux.

-El Caño del Obispo, situé sur la place du même nom, ordonné à être construit en 1683 par Mgr Fray Sebastián. C'est une fontaine maniériste, composée d'un clocher élancé à fronton fendu, de boules herreriennes, de lignes d'impost et d'un second corps de pilastres présidé par ses propres armoiries.

-Casa del Caño, date de l'année 1757 et est due à la fondation d'un mayorazgo de la famille "De Tobía". Sur sa couverture, il y a un blason, il est plus ancien que la maison elle-même puisqu'il est daté de 1680. Plus tard, il est devenu la propriété de la famille Gil de Biedma, à laquelle appartenait le célèbre poète Jaime Gil de Biedma.

-Monument à Fray Sebastián de Arévalo Y Torres Statue située sur la Plaza del Caño, inaugurée en 1982, œuvre du sculpteur José María García Moro. Fray Sebastián de Arévalo y Torres, né à Nava le 31 octobre 1619, évêque de Mondoñedo et d'El Burgo de Osma fut l'une des figures les plus importantes de la ville puisque grâce à lui la construction du "Caño de l'évêque ", en plus des contributions financières pour que leurs revenus soient affectés aux réparations et à la conservation de la fontaine et ce qui reste est distribué aux pauvres à Pâques chaque année. Il a également offert à la paroisse de Nava en 1689 un ensemble de candélabres en argent. Il mourut le 20 janvier 1709 dans le diocèse d'El Burgo de Osma.

-Station de rencontre Jaime Gil De Biedma , showroom avec différents espaces dédiés au poète: la vie et l'œuvre et leur relation avec cette commune, International Poetic Award, contributions artistiques de différents auteurs ...

-Parc municipal, l'un des endroits les plus attrayants de Nava en raison de la richesse de sa végétation, abritant un grand nombre d'arbres de diverses espèces. C'est un havre de tranquillité et de fraîcheur en été et les mois de loisirs pour les enfants.

-Peinture murale (Street Art) Tableaux impressionnants et grands sgraffites sur les murs et les murs qui ont transformé la ville en musée à ciel ouvert grâce à l'artiste «Mr. Momman ».

Patrimoine naturel

Dans la périphérie de la ville, ont les plans d'eau importants suivants: Bodón Herrera, de los Judíos, Bodón Largo, Libera, Las Navas, del Retamal, Bodón Lozano, Los Bodoncillos, Estanque de Arriba et de nombreux autres étangs qui entourent la ville, en plus de multiples sources dispersées tout au long du trimestre.

Les zones humides, ainsi que les zones agricoles et les prairies, ont été complétées par une zone de dunes de sable appelée "barján", à l'origine des vents constants et forts du nord-nord-ouest.

La Mesalta est une région de pins spectaculaire connue sous le nom de "Mar de Pinares" où vous pouvez voir des vues extraordinaires sur les pins avec une telle extension que la distance la trouble. C'est avant tout le PINAR DE LAS ORDAS, où vous pourrez profiter d'une aire de pique-nique publique.

La Ribera de Los Alisos. C'est un magnifique ensemble de couleurs et de diversité. Il permet d'admirer l'une des nombreuses gorges de l'Eresma. Il y a la maison du poète Gil de Biedma.

Routes et sentiers

Nava de la Asunción avec 83 kilomètres carrés d'extension, a un réseau de sentiers, routes, sentiers et chemins, ce qui le rend particulièrement attrayant pour la diversité des paysages, des vues larges et claires, et d'autres à proximité des cours d'eau, avec une saveur particulière. Il y a aussi la route de Gil de Biedma et les routes pour l'appellation d'origine Rueda.

Festivals

San Blas (3 de février)

Santa Águeda (5 de février)

Carmélites et Vierge de Fatima (mai 13)

Saint-Christ de l'Expiration (pendant dix jours à partir du premier dimanche après le 13 de septembre)

Personnages illustres

Les figures illustres liés à cette ville sont: l'évêque Fray Sebastián Esteban de Arévalo y Torres, le poète Jaime Gil de Biedma, le peintre Isidro Herranz, l'écrivain Quintín Villagrán et le militaire Segismundo Casado.

Mgr Fray Sebastián de Arévalo y Torres

Fray Sebastián de Arévalo y Torres, évêque de Mondoñedo et le Burgo de Osma, dont les restes reposent dans cette dernière ville, qui est encore un souvenir spécial dans sa ville natale.

Il était «l'évêque mendiant», celui qui faisait tant pour ceux qui avaient moins de ressources.

Segismundo Casado (Nava de la Asunción, Segovia, 1893 - Madrid, 1968). Militaire espagnol, il était membre de la franc-maçonnerie, diplômé de l'état-major général et commandant de l'escorte du président de la République (1934-1936) au déclenchement de la guerre civile.

Il a combattu pour la défense de la Deuxième République. Dans 1936 il a promu au lieutenant colonel et le 17 de mai de 1938, dans le front d'Aragon, a été promu colonel et, en substituant le général Miaja, lui a été assigné le quartier général de l'Armée du Centre.

Jaime Gil de Viedma

Poète espagnol Il est né à Barcelone dans une famille de la classe moyenne supérieure. Son enfance et sa jeunesse, il a vécu dans cette ville, qui dans beaucoup de ses vers laisse des preuves de combien il a rejoint Nava. Il a étudié le droit à Barcelone et à Salamanque, pour l'université de laquelle il a été diplômé. De 1955 il a travaillé dans une entreprise liée à sa famille. Son travail poétique n'est pas très étendu, mais a été considéré comme l'un des plus intéressants de sa génération, celui des poètes sociaux.

En l'honneur de lui, le Prix International de Poésie "Jaime Gil de Biedma et Alba" est célébré à Nava de la Asunción et à l'anniversaire de sa mort.