esenfr

Nava de la Asunción

Nava de la Asunción

La ville est née à la suite du repeuplement effectué par Alfonso VI, lorsque les grands conseils se sont levés le long de la ligne du sud du Douro. Après avoir été conquise par les musulmans, cette zone est repeuplée sous le règne d'Alphonse VI.

Les rivières Voltoya et Eresma traversent la municipalité de Nava, comprise dans l'appellation d'origine Vins de Rueda. Sur son territoire se trouve la zone médiévale dépeuplée d'El Lomo.

Que voir

Patrimoine architectural

L'église paroissiale "Notre-Dame de l'Assomption", située sur la Plaza Mayor, a été construite sur ce qui était un ancien temple roman. De cette époque se conservent la tour et la part de la porte d'entrée, caractéristique classique du roman. Le reste du bâtiment sera construit au XVIIIe siècle, et est une distinction claire de "gréement pinariego" (brique et tissu), sauf le dôme octogonal qui est seulement en brique. L'église a un plan en croix latine, formé par trois nefs. Le retable du maître-autel est l'œuvre du sculpteur ségovien Manuel Suárez, daté de l'année 1740.

L'Ermitage de Santo Cristo de la Expiración, le seul qui subsiste aujourd'hui des trois qui sont venus à exister dans la municipalité. Il est daté au XVIe siècle et est construit en différentes phases, en fonction des contributions qui sont faites pour le travail, d'où les différents styles architecturaux.

Le Caño del Obispo, situé sur la Place du même nom, a été construit à 1683 par Mgr Fray Sebastián. Elle est une source maniériste, constitué par un fronton mince clocher, herrerianas billes, les lignes de imposte et un second corps de pilastres présidé par son propre blason.

Casa del Caño, date de l'année 1757 et est due à la fondation d'un mayorazgo de la famille "De Tobía". Sur sa couverture orne un bouclier, elle est plus ancienne que la maison puisqu'elle a une date 1680. Dans ses dernières années, il est devenu la propriété de la famille Gil de Biedma, à laquelle appartenait le célèbre poète Jaime Gil de Biedma.

Patrimoine naturel

À la périphérie du village, ont les grands corps d'eau suivants: Bodón Herrera, des Juifs, Bodón Largo, Libera, Las Navas, le Retamal, Bodón Lozano, Bodoncillos, piscine supérieure et plusieurs étangs plutôt qu'entouré la ville, en plus de multiples sources dispersées tout au long du terme. Les zones humides et lieux agricoles et prairies, ont été complétées par une zone de dunes de sable appelé « barján » causée par les vents du nord-nord-ouest constant et fort.

Nava a de grandes extensions de forêt de pins dans un bon état de conservation.

Routes et sentiers

Nava de la Asunción avec 83 kilomètres carrés d'extension, a un réseau de sentiers, routes, sentiers et chemins, ce qui le rend particulièrement attrayant pour la diversité des paysages, des vues larges et claires, et d'autres à proximité des cours d'eau, avec une saveur particulière. Il y a aussi la route de Gil de Biedma et les routes pour l'appellation d'origine Rueda.

Festivals

San Blas (3 de février)

Santa Águeda (5 de février)

Carmélites et Vierge de Fatima (mai 13)

Saint-Christ de l'Expiration (pendant dix jours à partir du premier dimanche après le 13 de septembre)

Personnages illustres

Les figures illustres liés à cette ville sont: l'évêque Fray Sebastián Esteban de Arévalo y Torres, le poète Jaime Gil de Biedma, le peintre Isidro Herranz, l'écrivain Quintín Villagrán et le militaire Segismundo Casado.

Mgr Fray Sebastián de Arévalo y Torres

Fray Sebastián de Arévalo y Torres, évêque de Mondoñedo et le Burgo de Osma, dont les restes reposent dans cette dernière ville, qui est encore un souvenir spécial dans sa ville natale.

Il était «l'évêque limosnero», celui qui a tant fait pour ceux qui avaient moins de ressources. Segismundo Casado (Nava de la Asunción, Ségovie, 1893 - Madrid, 1968). militaire espagnol, était un membre de la franc-maçonnerie, diplômé d'état-major et commandant de l'escorte du président de la République (1934-1936) le déclenchement de la guerre civile.

Il a combattu pour la défense de la Deuxième République. Dans 1936 il a promu au lieutenant colonel et le 17 de mai de 1938, dans le front d'Aragon, a été promu colonel et, en substituant le général Miaja, lui a été assigné le quartier général de l'Armée du Centre.

Jaime Gil de Viedma

Poète espagnol Il est né à Barcelone dans une famille de la classe moyenne supérieure. Son enfance et sa jeunesse, il a vécu dans cette ville, qui dans beaucoup de ses vers laisse des preuves de combien il a rejoint Nava. Il a étudié le droit à Barcelone et à Salamanque, pour l'université de laquelle il a été diplômé. De 1955 il a travaillé dans une entreprise liée à sa famille. Son travail poétique n'est pas très étendu, mais a été considéré comme l'un des plus intéressants de sa génération, celui des poètes sociaux.

En l'honneur de lui, le Prix International de Poésie "Jaime Gil de Biedma et Alba" est célébré à Nava de la Asunción et à l'anniversaire de sa mort.