esenfr

Diocèse et Députation signent un accord pour préserver l'art sacré

Diocèse et Députation signent un accord pour préserver l'art sacré

Le président de la Diputación de Segovia, Michelangelo de Vicente, et le vicaire général du diocèseAngel Galindo, a signé mardi l’accord en vertu duquel une partie des archives patrimoniales et culturelles de l’institution provinciale sera exposée, au cours des cinq prochaines années, au Musée diocésain 'Splendeur Fidei', dans le palais épiscopal. Parmi les œuvres se démarque 'Christ crucifié ', de Pedro Berruguete, d’une valeur de 1,2 millions d’euros, trouvé à 1965 dans un loft de l’ancien couvent de Santa Cruz.

De la Diputación de Segovia, ils se rappelèrent que Fray Tomás de Torquemada avait confié à Pedro Berruguete une huile sur panneau de 191x136 centimètres, ce qui lui permettait de la peindre. qui comprenait également quatre autres œuvres mineures: "Santo Domingo de Guzmán penitente", "Santa Catalina de Siena", "Frère en méditation" et "Ange aux armes de l'ordre".

Le travail de Berruguete a été exposé au public dans le musée provincial, mais pour Miguel Ángel de Vicente, il est important de pouvoir visiter le musée diocésain. Il était convaincu que le palais épiscopal était l'endroit idéal pour exposer ce travail et le reste 38, où ils seront "bien entretenus et bien montrés". Les pièces cédées ont fait l'objet de travaux de restauration. Leur exposition est donc "un moyen de contribuer à leur conservation et à leur maintien en bon état".

Le président de la Diputación de Segovia a remercié «la générosité» des voisins et des paroisses de la province, où se trouvaient certaines de ces œuvres, en permettant leur transfert au musée et en expliquant que «le grand patrimoine qui réside dans les peuples. "

Parmi d'autres, on peut citer «l'Arqueta de San Corbalán», l'un des joyaux tardogotiques du patrimoine artistique ségovien, qui gardait les vestiges de ce qui avait été nommé par le premier prieur du couvent de Santa Cruz; la taille du Christ attachée à la colonne », attribuée au sculpteur espagnol Pedro Millán ou à l'œuvre de la Renaissance du Retable de Santa Marta.

De leur côté, Vicente et Galindo ont également signé la concession directe de 4.000 euros par la Diputación au diocèse de Ségovie, pour les travaux de numérisation du fonds d’archives diocésaines.