Añe

Añe

Cette ville, qui a le nom le plus court de toute la géographie provinciale, attribue l'origine de sa dénomination à un colon médiéval, et qui s'appelait à l'origine Fannius, qui dérive à Fañe.

Bien qu'il ait appartenu administrativement à la ville d'Armuña plusieurs années depuis son incorporation dans 1972, il a été séparé de lui dans 1981. Ses cent habitants continuent à vivre de l'agriculture fondamentalement.

La ville a également longtemps dépendu de la rivière Moros, qui baigne le terme avant de se jeter dans la rivière Eresma. Dans la région il y a des peupliers noirs, des peupliers noirs et quelques pins grâce auxquels l'activité forestière est très importante. Cette contribution du bois, avec les bovins d'herbe, ainsi que les cultures céréalières et les vignes. Les saules et les frênes donnent naissance à un soto riche et précieux qui allait être inondé par le barrage de Bernardos, projeté à plusieurs reprises au cours du XXe siècle.

Que voir 

Église paroissiale de San Juan Bautista

Il est situé dans l'une des entrées de la ville et est dédié à San Juan Bautista. C'est un bâtiment simple et en même temps digne dont la plus ancienne usine de briques a été construite à l'époque gothique mudéjar, à partir de laquelle il conserve une bonne arche de niche en ogive, sur laquelle sont installés le clocher et le beffroi, également en brique. . Déjà à l'époque baroque, le temple était très réformé, correspondant à ce style artistique comme on peut le voir à l'intérieur. Le sol est en bois et il y a une pierre tombale en granit devant l'autel d'un prêtre du XNUMXème siècle. 

Ermitage du Saint-Christ des Affligés

Construit au XVIIIe ou XIXe siècle, c'est un bâtiment rectangulaire, surmonté d'un toit en bois et d'un toit en croupe. Ses murs sont plâtrés. La porte d'accès est orientée vers l'ouest. A l'intérieur il y a une petite chaire à droite de la tête et un retable baroque avec un Christ en son centre. Dehors, il y a le cimetière du village.

Fresneda

Le soto ou fresneda, alamedas et des milliers d'arbres constituent l'un des coins privilégiés d'Añe. C'est le soto ou fresneda, le plus bel endroit de cette ville. Les arbres qui commencent leur vie et d'autres centenaires vivent dans cet espace dans lequel vous pouvez voir des spécimens uniques forgés au fil des ans et choisis par de nombreux animaux comme habitat. La faune aquatique coexiste également dans ce coin d'Añe, baigné par la rivière Moros, et choisi par de nombreux visiteurs pour traverser cette ville par laquelle passe même l'une des routes du Chemin de Compostelle.

La rivière Moros a une grande richesse naturelle, qui s'exprime en présence de canards, de cigognes de diverses espèces, de hiboux royaux, de vautours et même de loups, dont la présence est devenue quelque chose d'inhabituel pendant un certain temps dans cette partie; sûrement depuis qu'ils ont ouvert le chemin qui relie les Picos de Europa à Castilla.

Que faire

Randonnée: Route d'Añe à Armuña: https://bit.ly/3bT1ZCU

BTT: Route à travers Añe. Confluence des rivières Moros et Eresma https://bit.ly/2NlEacK

Fêtes et Traditions 

Abattage du porc populaire, fin janvier, début février.

Pâques: "La Carrera" 

C'est une tradition de faire la procession dans laquelle les hommes portent le Christ et commencent à chanter mais tout à coup ils commencent à courir avec l'image, c'est la soi-disant «race».

Sainte Croix des affligés

Tenu le week-end le plus proche. Le Christ est emmené de l'ermitage à l'église et il y a une neuvaine et le samedi avant le jour de la fête, il monte en procession le ramenant à son ermitage célébrant la messe. Il est vendu aux enchères qui met le Christ et qui le place sur son autel. Toute la fête est assaisonnée de danses typiques et de verveine la nuit. Le dimanche, la messe est célébrée pour les morts

Saint Jean. Fin juin.

Fête de la jeunesse, fin juillet.

Services touristiques