Bernuy de Porreros

Bernuy de Porreros

Bernuy de Porreros est situé à 8,6 km. de Ségovie. Le nom de la ville est d'origine basque et sa composition toponymique est celle de Bernubi, la signification de Berne étant celle de ronce et celle d'ubi, d'eau ou de gués.

La tradition orale n'est en rien loin de la réalité et prouve que «vallée des eaux» ou «lieu des eaux et des ronces» sont des génériques très adaptés aux toponymes.

En ce qui concerne son histoire, vers 1290, il est cité de deux manières: Bernuy de Spiritu, en raison de sa proximité avec Espirdo et Bernuy de Ruviales, car il est également proche des Rubiales inhabitées; mais depuis le XVIe siècle on l'appelle telle qu'elle est aujourd'hui.

Le prénom fait référence au repopulateur de cet endroit qui devrait s'appeler Bernudo. La Villa est d'origine médiévale et l'administration de San Medel, Encinillas et Bernuy lui-même en dépendait. Historiquement, pratiquement aucun événement significatif ne s'est produit, bien que ses habitants se considèrent comme des gens entreprenants, forts et avec un grand esprit de sacrifice.

C'est une ville agricole et d'élevage, où la présence de l'industrie s'est imposée ces dernières années.

Bernuy de Porreros appartient à la sous-région des Valles del Pirón y Polendos et El Llano.

Que voir

Église de Santiago Apóstol

Situé dans la calle de las Flores. Il possède un portique latéral roman qui compte parmi les meilleurs exemples ségoviens de ce style pour ses magnifiques chapiteaux décorés de motifs végétaux, d'oiseaux et de centaures.

Ruines de l'ermitage de San Roque

Situé sur la route qui va à Espirdo, dans le Soto de Arriba. C'était un temple à nef rectangulaire unique, dont les murs étaient en maçonnerie.

Ruines de l'ancien moulin de San Medel

Situé dans la région de Soto de Abajo. C'était un moulin à farine.

Ruines et vestiges celtibériens de San Medel:

Entre Bernuy et Valseca, il y a des restes de la vieille ville, étant les ruines de l'église de San Medel, qui était un ancien temple paroissial d'une ville existante à ce même endroit, qui conserve encore son beffroi.

Sources publiques

-Fuente del Moro: situé sur la route qui va à Espirdo, dans la région de Soto de Arriba. C'est une source naturelle.

-Fuente de los Pájaros: situé sur la route qui va à Espirdo, dans le Soto de Arriba. C'est une source naturelle.

-Fuente de los Caños: situé sur l'Avenida del Doctor Gila, dans le quartier de Soto de Arriba. C'est une source naturelle.

-Fuente de Rubiales: situé dans la zone derrière le cimetière, en prenant le chemin à gauche. De cette source, l'eau était envoyée à Zamarramala par une conduite de boue. Il existe une documentation à ce sujet datant de 1770.

Cruz de las Peñuelas

Situé en haut à gauche à l'entrée de la ville. C'est un croiseur en calcaire.

Poulain ferré

Situé dans le parc à côté de l'école.

Ancienne buanderie

Situé à côté de la fontaine Los Caños.

Zone de loisirs El Soto De Arriba

Situé sur l'Avenida del Doctor Gila. Cette zone est en cours de réhabilitation pour valoriser le lieu. Dans cette zone se trouvent les sources du Moro, des Caños et de los Pájaros. C'est un espace propice aux loisirs, où de nombreux bancs et tables en bois sont à la disposition du public pour savourer un merveilleux repas en plein air.

Zone de loisirs El Parque del Juncar

Description et emplacement: situé à calle del Juncal. C'est une zone de loisirs, pour se promener et se reposer. Il a des balançoires pour les enfants, des bancs et une esplanade pour les festivals en plein air. Le ruisseau de San Medel passe par ici.

Arroyo de San Medel

Zone d'intérêt environnemental. Le ruisseau San Medel passe par Tizneros, La Higuera et Espirdo. Traversez la zone de loisirs Chopo à Espirdo. Ce ruisseau traverse également la ville de Bernuy de Porreros d'est en ouest et traverse le parc Juncar, il a beaucoup de végétation.

Le Soto de Abajo

Situé à l'endroit où se trouve l'ancien moulin de San Medel. C'est une zone large et réservée avec de nombreux arbres et espaces verts.

Que faire

Itinéraire VTT  'Arroyos de Polendos et San Medel'

C'est une piste cyclable à travers les ruisseaux Polendos et San Medel. Les zones traversées par ces deux cours d'eau sont un bon exemple du paysage formé par l'érosion fluviale dans les zones calcaires qui bordent les montagnes de Ségovie. Les deux sont à courte distance et à débit variable, mais d'une grande beauté scénique et tous deux proviennent des montagnes, à proximité de Torrecaballeros.

Le ruisseau Polendos se jette dans la rivière Pirón et le San Medel dans l'Eresma. Le parcours commence et se termine à Espirdo. Sa longueur est de 26,5 km. C'est une excursion recommandée pour une demi-journée. Sa durée est comprise entre 2h-2h et 30 minutes. Le type de route est de 21,4 km par route locale et 5,1 km par voie ferrée.

L'intérêt du parcours est scénique, naturel, culturel et scientifique-éducatif. Le moment recommandé pour le faire est toute l'année. Il n'y a aucune difficulté, c'est un parcours court sans grandes pentes.

Les aires de repos que l'on trouve au milieu de la route, à Cabañas de Polendos, il y a une zone de loisirs appelée «El Zarzal» avec des frênes centenaires et une fontaine. Nous pouvons également profiter d'une pause à côté de la fontaine Moro, à Bernuy de Porreros. Vous pouvez faire de la randonnée en suivant les vallées des deux ruisseaux.

La forêt de pins de Quintanar est un endroit magnifique dans la région célèbre pour ses chanterelles et ses champignons de saison. Dans le canyon de Polendos, vous pourrez profiter d'une vue panoramique de La Higuera à Cabañas de Polendos. Il peut également se faire à pied et sa durée est de 4 heures.

plus d'info ici

Randonnée le long de la route urbaine `` Petits explorateurs '' sur le Paseo de Bernuy De Porreros

Son niveau de difficulté est faible. Sa durée est comprise entre 1 heure et 1 heure et demie, et il s'agit d'un itinéraire circulaire de 2,6 km. Il peut se faire en famille et s'adresse principalement aux enfants à partir de 6 ans. Il n'est pas adapté aux personnes à mobilité réduite. C'est un itinéraire adapté à faire toute l'année. Cela peut se faire à pied.

Il commence à quitter la ville et à quitter les écoles, nous arrivons à la fontaine Los Caños qui nous montre la "machine à laver du passé" qui y est attachée, où les vêtements de nombreux habitants de Bernuy il y a des années ont sûrement été nettoyés.

Nous continuons le long du large chemin et il nous emmène sur une promenade ombragée, très agréable à faire en été et parallèle au ruisseau de San Medel. Après avoir bu l'eau de la source des Oiseaux, nous laissons derrière nous la première marche du ruisseau et cherchons la seconde, qui n'est pas beaucoup plus loin et qui nous ramène déjà à la ville. Cet itinéraire peut être suivi à partir du poteau initial, à la recherche des panneaux qui sont des poteaux plus petits avec le symbole des «petits explorateurs».

Festivals  

Santa Águeda

Il est actuellement célébré le week-end le plus proche du 5 février. Fête d'un caractère féminin. C'est une fête que les femmes mariées célèbrent. Les festivités s'étalaient sur quatre jours: les cloches sonnaient la veille, le visage du Saint était essuyé avec du vin et des petits pains et du fromage étaient mangés. Le deuxième jour, la messe a été célébrée par une procession, le troisième jour, le Perico était le trésor le plus précieux des jeunes hommes de la ville, qui ont essayé d'arracher les femmes. Le Perico a été brûlé. Et le quatrième jour, ils ont demandé les maisons de la ville et avec l'argent récolté, le dîner a été préparé pour toutes les femmes.

Carnaval

Le samedi précédant le mardi du carnaval, une danse organisée par l'Association Santiago Apóstol a lieu. Les enfants du village ont apprécié une collation "sucette", un cornet en sucre fondu. Les filles déguisées en "moñas" (avec le costume typique) et les garçons portaient des capes et des chapeaux et avaient le visage peint avec de la crasse. Les jeunes hommes ont fait une génisse, faite d'une corde. Ce festival représente l'enterrement de l'hiver et le triomphe du printemps.

San Antonio

Week-end le plus proche du 13 juin. Avec des danses paloteo exécutées par huit danseurs habillés de costumes typiques et au rythme de la dulzaina et du tambourin enseignés par un jeune homme de la ville ou «le renard». Cela commence par la neuvaine du saint et ses chants traditionnels.

La veille du jour de la Saint, il commence par la sonnerie des cloches l'après-midi. La nuit, les danseurs accompagnés du renard se rendent chez le majordome pour effectuer la répétition avec les dulzaineros.

Ils font la limonade, puis le bower, pour cela les danseurs emmènent les serveurs en voiture pour apporter la branche. Les serveurs se rendent la nuit à l'Alameda de San Antonio pour couper la branche marquée pour le mayordomo, la charger dans le chariot et l'amener à la porte de la maison du mayordomo où les danseurs clouent le pilori à sa porte. Une fois cloués, les serveurs mangent du chorizo ​​et du fromage que le majordome leur propose.

Le jour de la fête de San Antonio, un défilé est organisé à travers la ville et la Sainte Messe est célébrée. Dans l'après-midi, le pèlerinage a lieu, auquel participent les gens; les enfants sont mis sur des portées pendant que les danseurs dansent et tambourinent devant le Saint. Une boisson gazeuse est offerte à la fin, les agneaux offerts par les éleveurs et les jambons des fabricants du village sont mis aux enchères. Puis il y a eu une danse et une soirée. Le lendemain, la messe du défunt de la ville est célébrée et la relique du Saint est vénérée.

Procession des autels le jour du Corpus Christi

Des petits autels sont présentés dans les rues de la ville. L'une est faite par les femmes qui appartiennent à "Las Hijas de María", une autre est présentée par des femmes appartenant à "l'Apostolat de la prière" et enfin une autre est située sur la Plaza Mayor de la ville.

Santiago et Santa Ana

Ils sont célébrés respectivement les 25 et 26 juillet. Santiago est le saint patron de Bernuy de Porreros. La veille, les cloches sonnaient la veille et la nuit il y avait une soirée. Le jour de la fête, il y a une messe solennelle avec une procession du Saint et ensuite un rafraîchissement. Il y avait de la danse jusqu'à l'heure du dîner et repris jusqu'aux petites heures du matin. Le lendemain, Santa Ana et San Joaquín, les parents de la Vierge, sont célébrés. Aujourd'hui, il y a plus de jours fériés mais autrefois il y en avait trois.

Vierge d'août:

C'était célébré 15 d'août. Le matin une messe et l'après-midi les jeunes de la ville ont préparé un goûter à manger ensemble dans le Soto de Arriba. La nuit, les gens venaient prier San Roque pour se débarrasser de la peste. Le lendemain, c'est San Roque, il y a une messe et une procession.

Offrande d'été (Offrande à la Vierge)

Les agriculteurs et les éleveurs de la commune offrent en remerciement pour la récolte obtenue une série de produits du champ tels que des petits pains, des légumineuses, des œufs, des fruits de saison, etc. Les gens enchérissent sous la forme d'une vente aux enchères pour obtenir chacun des produits proposés.

L'Immaculée: 8 décembre.

C'est une fête très célébrée par la ville et par les Filles de Marie de la paroisse. Ce jour-là, il y a messe et procession.

Traditions

Las Candelas

Il est célébré le 2 février. Une messe et une procession avec la Vierge du Rosaire à travers la porte. Une bougie allumée était placée sur la Vierge et la tradition disait que si la bougie s'éteignait, cela augurait d'une mauvaise année. Toutes les femmes de la ville qui ont accouché au cours de l'année ont présenté leurs enfants à la Vierge en souvenir de la Présentation de l'Enfant Jésus.

Mercredi des Cendres

Entre le 4 février et le 10 mars. Ce jour-là, les femmes nettoient les casseroles et les gardent jusqu'au premier dimanche de Pâques. Le mercredi des Cendres, quatre filles sont venues chanter le Saint-Christ dans la ville. Ces quatre filles, lorsqu'elles sortaient à l'ordre, l'une portait le Saint-Christ, une autre un sac pour de l'argent, deux autres deux paniers pour ramasser les œufs qui leur étaient donnés. L'argent servait à payer les bougies du temple tout au long de l'année. Ils avaient l'obligation de nettoyer et de décorer l'église. Aujourd'hui, cette tradition a été perdue.

La Sierra des vieilles femmes

Il est célébré le jeudi du milieu du Carême. La veille, les enfants sortaient à l'ordre dans les rues pour payer le goûter de l'après-midi du jeudi, ils leur donnaient des œufs, des pommes de terre et du bacon. Elles se sont toutes rassemblées dans les écoles de filles pour marcher vers les montagnes submergées. Les garçons portaient des chapeaux militaires et les filles des foulards. En frappant aux portes, ils chantaient. Avec ce qui a été recueilli, le lendemain, ils ont préparé une collation chez le professeur. L'endroit où la collation a eu lieu est déroutant; Certains disent que c'était à "Las Arroyadas", où il se déroule actuellement et d'autres disent que c'était à Soto de Arriba. Le sens de cette célébration a deux théories: certains croient que les petits portaient une scie et dans les maisons où on ne leur a pas donné ils ont menacé de voir la porte et une autre théorie est l'incendie d'une vieille femme (c'est un arbre qui devrait être brûlé) comme figuration du Carême.

Ancienne célébration de mariage dans le village

Ils avaient une pertinence importante et beaucoup de gens y ont participé. Il y avait trois avertissements dans l'Église, afin que quelqu'un puisse connaître un obstacle à ne pas célébrer le mariage. Le deuxième avertissement, l'adieu du marié est célébré avec tous les garçons et filles invités.

Des petits pains et du vin ont été distribués, suivis d'une danse. Le jour du mariage, ils ont eu du chocolat, des toasts et des churros, puis une messe a été organisée pour les marier. Le premier à arriver fut le marié et peu de temps après la mariée avec son visage couvert d'un voile blanc. Ce voile a été enlevé après leur mariage. En quittant l'église, du riz leur est jeté et ils sont félicités.

Puis le marié, en gilet, tirait le coq; cela consistait à suspendre le coq à une perche haute et le marié devait lancer trois boules de pierre rondes chaudes, si le marié réussissait à frapper le coq, c'était pour les mariés.

À la fin de cela, les gens sont allés au repas avec tous les invités. Le lendemain du mariage, les mariés sont partis en voyage et les invités ont visité les maisons des parents des mariés pour demander des poulets, des œufs, etc. pour déjeuner et dîner ensemble dans la maison de la mariée. Puis il y a eu une danse pour tout le monde.

L'abattage traditionnel du cochon

En tant que ville chacinero, elle était très populaire. Le porc a été sacrifié et brûlé avec de la paille en le grattant, les sabots ont été enlevés et les garçons les ont mangés. Ensuite, les boudins, le calducho et le picadillo ont été préparés pour faire des saucisses.

Le sumarrillo a été mangé dans le Colmenar et les garçons ont joué avec une balançoire faite dans une botte de foin, qui consistait en une corde attachée à une poutre en bois et un sac au fond pour pouvoir mieux s'asseoir.

Services touristiques