Le Jardin du Zuloaga, scène du XXI Festival des narrateurs oraux

Le Jardin du Zuloaga, scène du XXI Festival des narrateurs oraux

La XXI édition du Festival des narrateurs oraux se tiendra du 6 au 12 juillet, en adaptant son format à la situation actuelle et en le déplaçant entièrement dans les jardins de Los Zuloaga (à côté de l'église de San Juan de los Caballeros). Une fois de plus, de grandes voix de la narration orale viendront dans la ville de la main de l'écrivain et narrateur Ignacio Sanz, directeur de l'initiative organisée par le Département de la Culture de la Mairie de Ségovie.

Dans le but de vanter la valeur de la parole, ce programme spécial aura un casting de sept narrateurs. Tout au long de la semaine, ils présenteront des thèmes de nature variée et boiront de l'improvisation, alliant ainsi l'expérience de leurs références littéraires au facteur surprise.

Le festival se déroulera dans le cadre de toutes les mesures de prévention sanitaire nécessaires contre Covid-19, avec une capacité réduite et la distribution de gel hydroalcoolique. Toutes les actions débuteront à 22h00 et le prix symbolique des billets, 3 euros, ira à la Croix-Rouge pour l'acquisition de produits périssables qui aident les commerçants locaux à atténuer les effets de Covid-19. Les billets peuvent être achetés à partir du 26 juin sur www.turismodesegovia.es et à partir du 1er juillet au centre d'accueil des visiteurs.

• Lundi 6 juillet: Pablo Albo est un écrivain marqué par sa tendance surréaliste qui consacre une bonne partie de son temps à visiter les écoles et les bibliothèques en tant que conteur. Comme un bon surréaliste, il joue avec l'absurde et a tendance à être confus. L'humour est une partie essentielle de ses spectacles narratifs.
• Mardi 7 juillet: Quico Cadaval. C'est peut-être le support le plus fort de la narration orale en Espagne. Gallego, fils putatif de Don Álvaro Cunqueiro. Directeur de théâtre, écrivain et conférencier. Dans ses histoires, en plus d'un appareil verbal débordant et fleuri, il y a toujours une volonté éthique qui a fait de lui le maître de la narration orale.
• Mercredi 8 juillet: Cristina Verbena. C'est un conteur de Saragosse qui est accompagné d'une voix chaleureuse et d'une présence scénique élégante. Buvez à partir de sources littéraires raffinées telles que Cortázar ou Calvino. Parfois, il intercale de petites chansons entre histoire et histoire.
• Jeudi 9 juillet: Diego Calavia. Nous sommes devant un narrateur de La Rioja qui travaille la magie pendant qu'il raconte. Comme nous le savons, une grande partie de la magie réside dans la voix. Calavia le fait avec l'expérience pédagogique, au final, c'est un classique hypnotisant.
• Vendredi 10 juillet: Rodorín. Voici l'un des marionnettistes qui, tout en rapportant, utilise des objets auxquels un attribut métaphorique a été ajouté. Il le fait généralement pour les enfants, mais cette fois ses histoires avec des objets sont destinées au public adulte.
• Samedi 11 juillet: Paula Carballeira. Actrice, écrivaine et narratrice galicienne. Une grande partie de la magie de leurs histoires vient de l'ancien monde galicien. Mais aussi de sa force narrative, de sa sobriété, de sa capacité de séduction.
• Dimanche 12 juillet: José Ovejero. Nous sommes devant un écrivain qui a obtenu certains des prix les plus prestigieux de la scène littéraire. En même temps, c'est un écrivain qui raconte ses propres histoires. Il le fait avec solvabilité et sobriété; enfin il est aussi un professionnel sur scène.

source: Ségovieudaz

Saint Jean des Chevaliers