Tempus Gaudi se répète ce week-end sur la scène du théâtre Juan Bravo, qui accueillera également le groupe bulgare Rodina

Tempus Gaudi se répète ce week-end sur la scène du théâtre Juan Bravo, qui accueillera également le groupe bulgare Rodina

Le spectacle de théâtre provincial atteint sa troisième semaine de cette vingt-troisième édition avec le groupe Tempus Gaudi de Cuéllar qui se répète sur la scène du théâtre Juan Bravo de la Diputación - après sa représentation de 'El Juglarín' la semaine dernière - et avec l'association Rodina propose une année de plus au public ségovien une incursion dans la tradition bulgare.

Ainsi, à 19 heures demain samedi 00 novembre, le rideau s'ouvrira pour Tempus Gaudi pour changer les contes de Juglarín pour `` Deux boisseaux de rire '', une composition de l'adaptation des sainetes 'Sancho Panza dans le insula Barataria »et« Farce et justice du magistrat », écrits par Alejandro Casona. S'appuyant à nouveau sur les textes du dramaturge de la Génération des 14 et de nouveau sous la direction d'Ángel Gómez, une équipe de quatorze personnes fera rire le public du Juan Bravo avec une critique amusante des coutumes sociales de la vie à la fin du XIXe siècle et dans la première moitié du XXe, dans laquelle, par ailleurs, le faible finit par imposer le puissant dans un acte de justice théâtrale.

Quant à l'après-midi du dimanche 15, dont la représentation débutera également à 19h00, il aura un caractère moins comique et plus réfléchi et mythologique. Grâce aux diverses histoires inspirées de la littérature et du folklore bulgares, de l'Antiquité aux XVIIIe et XIXe siècles, le groupe Rodina donnera du sens au titre 'Ot Izvora' ('De la source' en espagnol) représentant les valeurs de ceux qui buvez la fontaine de l'humanité.

Le groupe, qui tente chaque année d'enseigner au public de Juan Bravo les coutumes de leur pays à travers les arts du spectacle, montrera à travers différents personnages l'esprit de la femme bulgare en ce qui concerne la foi et les traditions. Une équipe de plus d'une douzaine d'interprètes et de deux techniciens, dirigée par Veselina Marinova, fera de la musique, de la danse et du théâtre la combinaison parfaite pour la transmission d'une culture fortement intégrée à la vie ségovienne.

Le spectacle, qui ce week-end atteint son équateur, se poursuivra la semaine prochaine avec des performances de La Alborada de Hontoria, Los Mirmidones, La Herradura Teatro et Y Now Q? Quant au reste des fonctions de ce cycle théâtral, les billets sont en vente au prix de 4 euros à la fois au box-office et sur la plateforme Tickentradas.

Théâtre Juan Bravo

source: Diputación de Segovia